22 septembre 2017 - 0 commentaire

Mieux guérir d’une fracture

La rentrée, période très occupée pour la plupart des gens, que ce soit avec les enfants, au bureau ou à la maison avec la préparation de celle-ci pour l’hiver, ça ne s’arrête pas. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas bien s’alimenter.

Pour ma part, la fin de l’été a été chamboulée par un accident de vélo qui m’empêche (encore pour quelques semaines) de livrer les commandes. Suite à cet accident de vélo, je me suis questionnée à savoir comment pouvais-je aider mon corps à se remettre sur pieds.

J’ai donc lu sur le sujet et j’ai aussi interrogé les différents spécialistes qui m’accompagnent dans ma guérison. On retrouve beaucoup d’articles sur le net, dans les livres et dans les magazines, mais il faut faire attention à l’information qu’on y lit.
Chaque fracture étant différente et chaque personne ayant un métabolisme et un environnement qui lui est propre, il est peut-être difficile de venir à une conclusion.
Alimentation et habitudes, voyons ce qui est possible de faire pour optimiser la guérison.

Certaines choses ressortent de mes lectures et de mes conversations avec les différents soigneurs:
L’apport en Calcium, Protéines, Vitamines D, C, K sont importants. Ceci dit, si vous mangez déjà équilibré, cela ne sert à rien de « surdoser ».
Calcium à retrouver dans des yogourts, fromages, lait, boissons végétales…
Protéines: Tofu, beurre d’arachide, légumineuses, avoine, Houmous
Vitamine D: Produits laitiers, oeufs, et du soleil!
Vitamine C: Brocoli, orange, poivron rouge, chou de Bruxelles
Vitamine K: Épinards, chou, laitue, brocoli, kiwi, haricots verts

Notre besoin en énergie (donc en calorie) serait plus élevé en période de guérison (reconstruction) que normalement? L’idée me plaît, car j’aime manger, mais attention! Il faut bien manger.
On dit 6000 calories au lieu d’environ 2000 pour une femme, ce qui me semble beaucoup. Écoutez votre corps, il vous parle et mangez lorsque vous en sentez le besoin serait le meilleur conseil, .

À éviter: La cigarette, la caféine et l’alcool qui retarderaient la guérison.

Mis à part l’alimentation?
Garder la blessure immobile, du sommeil pour récupérer, et…
Bouger! Sans se mettre au sport brutal, le fait de bouger active la circulation sanguine qui nourrit votre plaie de nutriments et du nécessaire à la guérison. L’exercice nous permet aussi de nous sentir bien physiquement et mentalement, et de nous détendre et rester zen, car on sait comment cela peut être frustrant d’être privée de sa passion.

Bon rétablissement à tous!

Publié par : seedparis dans Nouvelles
Étiquettes : , , ,

Laissez un commentaire